CHAUX DEVANT !

En forêt de Chaux, banlieue de Dole, le long de la Route du Grand-Contours. Seconde forêt française de France avec 10 493 hectares de feuillus basée sur les Départements du Jura et du Doubs. Cliché : 5 Août 2019.

RETOUR  AUX SOURCES

                                                                                 à Georges Plaisance.

 

C’est dans les forêts que ma plume dompte

Le mieux, tous les mots qui sortent, bretteurs,

De mon esprit chaud prisant les vigueurs,

Les combats durs que, précis, je décompte.

 

L’arbre est mon témoin et sous lui je monte

L’ébénisterie de mes vers frondeurs.

L’haleine des bois teinte mes rancœurs

Et plus d’une fois, même les démonte.

 

La nature sage est à la raison,

Quelquefois injuste, un contrepoison ;

Elle désavoue la muse méchante.

 

Si je le pouvais, je vivrais heureux,

Reclus, n’écrivant que sonnets fameux.

Je deviendrais ce sylvain que me hante…

 

(A la route du Grand Contours, en Forêt de Chaux

17 Septembre 1988).

Extrait de « Les Arbres hors du Temps » e-book lisible sous Word 2007

www.nicolas-sylvain.jimdo.com

Georges Plaisance né à Vesoul le 31 juillet 1910, mort à Dijon le 25 novembre 1998 est un ingénieur des Eaux et Forêts et l'auteur de nombreux ouvrages. Ingénieur- en- chef honoraire, il devait se retirer à Dijon où je le rencontrai plusieurs fois. Il me montra quelques manuscrits inédits, dont l’un sur les ermites en forêt. La Forêt de Chaux lui a fait l’hommage de donner son nom à l’une de ses parcelles. « La Forêt Française » est demeurée un classique indémodable.

Ciel gris blanchi, en cette fin de matinée du Lundi 19 Janvier 2015 , au long calme et sans le moindre passant de la rue du Bizard à Dole, en direction de l’imposante forêt de Chaux (seconde forêt de France avec 20 493 hectares), pour la saison, dégarnie et tassée avec des laies et des sentiers mouillés voire inondés d’eau boueuse d’un gris ou d’un jaune bruni mat. Ciel à l’impression de mi-hauteur tolérant distraitement une pluie espacée, discret présage de la neige, bientôt et peut-être sur la ville. J’arrive à pieds de ma descente du bus 3 de la rue des Fourches, armé de ma tenue forestière, puisque verte avec une coiffe autrichienne, sélecte et conçue par Edouard Kettner de Cologne. Sans oublier ma canne de marche télescopique noire et verte. Et mon sac vert en bandoulière avec bréviaire, horaires de chemins de fer et de bus, casse-croûte bio et boisson bio ; bien évidemment de quoi écrire, avec un appareil photos. Direction : le Centre équestre vers lequel j’avance à pas tempérés, et seulement pour la quatrième fois de ma vie.

Cliché : 15 Juillet 2020

J’avance donc d’un pas sans hâte et pragmatique, avec, sans préavis, un point d’étymologie qui me pique l’esprit et m’exhorte à méditer le long du kilomètre restant. Le mot « animal » me renvoie au mot latin « anima » (l’âme le souffle)... L’incontournable question arrive : les animaux ont-ils une âme ? Depuis quelques années je ne puis éluder une dette envers les animaux. Lors d’un certain passé décomposé, je n’ai pas  compris les animaux domestiques, les trouvant souvent envahissants. Dans le mot animal éclate le radical anima ! Tout être vivant est composé d’un Esprit (ou âme) et d’un corps ou plus exactement de plusieurs corps, du plus tangible et matériel,  au plus subtil. Les animaux ont-ils une âme ? La Révélation de l´Ancien et  du Nouveau Testament ne  permet de porter un jugement argumenté sur ce problème qui n’a donc pas obtenu de réponse. Cette question demeure donc sans réponse. Cependant l´Église a toujours pensé que les animaux avaient une âme, différente  de la nôtre, mais une âme quand même.  Saint Thomas d´Aquin, dans sa Somme Théologique, enseigne que l´homme possède trois facultés inférieures et trois facultés supérieures. Les facultés inférieures sont : la mémoire, l´imagination et la sensibilité. Les facultés supérieures sont : l´intelligence, la volonté et l´amour (images en nous de la Trinité, des Personnes divines).Or, les animaux évolués,  possèdent certainement ces trois facultés inférieures : mémoire, imagination, sensibilité. Aussi, pour les animaux domestiques et certains autres proches, comme le cheval, j’espère une authenticité de l’âme, la vie d’une âme retournant à sa source en l’Autre Dimension après la mort du corps.

Cliché : Dubaï, 7 Mai 2018

Je fais le tour des box et relève quelque noms de la quarantaine de chevaux : Vagabond, Melly, Quidam, Kim, Isis et Aladin, Unique et Ulysse, Nénette et Tornade, Malice et Prince, Océane, Kantor. Et la blanche Uzilla, et la câline Symphonie (mes deux préférées)...

Symphonie. Cliché : Février 2014.

Arrivé, donc,  à midi, je rends visite à tous les box des chevaux, puis je m’assois au-bas d’un petit escalier de bois afin de manger mon casse-croûte bio. Tout contre moi un cheval sort souvent la tête de son box et semble s’intéresser à ma présence. C’est Uzila. Bien naturellement, après lui avoir dit : « bonjour, Uzila ! ! » j’ai levé la main en direction de ses yeux afin de lui gratter le front. Elle n’a pas protesté. Ce qui n’est pas le cas de tous les chevaux, certains relèvent la tête et même reculent d’un pas. Dans ce cas je n’insiste jamais et je vais au box suivant. Ce sont leurs gros yeux qui m’interpellent. Beaucoup plus que les animaux domestiques, ils ont une présence que je dirai « à hauteur d’homme ». On ne chahute pas un cheval, sous peine de recevoir une riposte qui peut être violente. Il ne viendrait pas à l’homme sensé de bêtifier avec un cheval. Le cheval est intelligent. Sa vie est tellement utile qu’il l’a souvent donnée par le passé sur les champs de bataille. Le cheval est très sociable. Ceux  du Centre équestre sont de proches compagnons pour les enfants qui suivent des cours d’équitation. Aussi - fort que de savoir quelle intensité d’âme ils peuvent avoir - je voudrais connaître ce qu’ils perçoivent en notre compagnie et lorsque nous  leur parlons. Pour cela il faudrait que je devinsse un temps  cheval, mais je prévois qu’un jour il sera donné à l’homme  ce  genre  de  perception d’un autre être vivant, fut-il un animal. Je ressens tout à coup que le mot « animal » sied mal au cheval. Il faudrait un vocable le situant entre cet animal et l’homme...Et je suis convaincu de ce que le cheval ferait un merveilleux compagnon de prière à l’ermite intégral que j’ai souvent souhaité devenir... Etre vivant doté de sensibilité, il me paraît infiniment plus attirant que tous ces morts-vivants – initialement humains - remontés avec une clef dans le dos que je rencontre en ces temps d’iniquités et dans les rues des villes. Le cheval est bien le compagnon  « animal » le plus évolué  auquel je souhaiterais pouvoir souvent parler avec intelligence et à « hauteur d’homme ».

Cliché : 13 Juillet 2020

Evidemment, je repense aux chevaux créés par la littérature, le cinéma et la bande dessinée : Rossinante (Don Quichotte), Tornado (Zorro), Jolly Jumper (Lucky Luke). Mais aussi aux chevaux génialement cités par les poètes espagnols. « Galopa, caballo cuatralbo / jinete del pueblo, / que la tierra es tuya » - “...Galope, cheval balzan, cavalier du peuple, la terre est à toi” (A galopar - Rafael Alberti) – “¡Ay! caballito negro, / ¿Dónde llevas tu jinete muerto?” – “Ah ¡ Petit cheval noir, où emmènes-tu ton cavalier mort !” - (Cancion de jinete - Federico Garcia Lorca).  

 

L’air du paradis est celui qui souffle entre les oreilles d’un cheval.
Proverbe arabe

« ... je demande aux cavaliers qui me lisent et qui dressent leurs chevaux de regarder leur monture lorsqu’ils mettent pied-à-terre après une séance de travail, de contempler son oeil et de faire un examen de conscience pour se demander s’ils ont bien agi envers cet extraordinaire être vivant, ce compagnon adorable : le cheval ».
Nuño Oliveira

Monter à cheval transforme le « je voudrais bien » en « je peux »
Pam Brown

 Dans ce vaste monde, où pourrait-on trouver
quelqu’un qui soit noble mais sans orgueil,
amical sans être envieux, beau sans vanité ?
Ici, se retrouvent liés la grâce et la puissance musculaire, la force et la gentillesse.
Il sert sans être servile,
il a combattu sans animosité.
Rien n’est plus puissant et moins violent,
plus rapide et plus patient.
Ronald Duncan « To the Horse »

L’extérieur du cheval exerce une influence bénéfique sur l’intérieur de l’homme.
Sir Winston Churchill

Monter un cheval vous donne un goût de liberté.

Helen Thomson

Nous avons presque oublié combien il est étonnant qu’un animal aussi grand, aussi puissant et aussi intelligent, puisse accepter sur son dos un autre animal tellement plus faible !
Peter Gray

La plus noble conquête que l’homme  n’ait jamais faite est celle de ce fier et fougueux animal, qui partage avec lui les fatigues de la guerre et la gloire des combats.
Georges-Louis De Buffon

A la mémoire reconnaissante et respectueuse des quelques 375 000 chevaux de l’Empire qui tombèrent à la Grande Guerre (1914-1918). Ils moururent avec obéissance et souvent douloureusement.
Mémorial en l’église de Saint Jude, Londres

 

Je peux nommer un général en 5 minutes, mais un bon cheval est difficile à remplacer.
Abraham Lincoln

 « Selon la façon de monter à cheval, on est un cavalier ou un garçon d’écurie. »
Miguel de Cervantès

« Les chevaux et les poètes doivent être nourris, non engraissés. »

Charles IX

Cliché : Penty. 13 Juillet 2020
Cliché : 13 0ctobre 2018

 

LES  ARBRES  DU  PAYS  NATAL

 

Arbres séculaires ;

Je vais, l’âme au clair,

Prier sous vos bois,

Ermite et dolois.

 

Chanson pour un arbre.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123website.be
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

26.11 | 23:36
LETTRE A MARIE a reçu 1
24.03 | 18:52
Ma page d'accueil a reçu 4
Vous aimez cette page