La Réconciliation.

Crédit photo : www.oeuvre-orient.fr

LA RÉCONCILIATION

 

Ce commentaire des mystères joyeux du chapelet donné en l’Eglise Notre-Dame de Dijon le lundi 29 juillet 2013, nous fit dévoiler, à l’éventuel orant éveillé de passage, le souci d’exécution de l’un des principes fondamentaux de la politique de nos Maîtres et Frères du Passé : la réconciliation de la chrétienté catholique avec L’Islam et le monde juif. Nous soulignons que ce chapelet fut donné face à la statue de Notre-Dame de Bon-Espoir assimilée aux « vierges noires » qui, apparues dans les premiers siècles de l’Ere chrétienne et représentant une mère avec son enfant, n’étaient pas l’image de Marie mais celle de la Magdaléenne. Quant à la statue dijonnaise, il n’a jamais été question d’une vierge noire  mais  d’une  authentique  statue  de  la  Vierge Marie à l’Enfant, mutilée et barbouillée à plusieurs reprises depuis  la  Révolution  française. D’abords  primitifs et ingrats,   elle    est    aux  antipodes   de   l’intraduisible  beauté de Maryam. Prônant l’œcuménisme au lieu du « cubénisme »  nous avons proposé des commentaires de ce chapelet tirés de la Bible traduite par André Chouraqui, mais aussi du Coran et de la Citadelle du Musulman…Action-type d’un alchimiste de l’Amour  universel.

 

 

1°Mystère Joyeux : L’Annonciation.

 

« Marie se retira de sa famille en un lieu vers l’Orient. Nous lui envoyâmes Notre Esprit (Gabriel) qui se présenta à elle sous la forme d’un homme parfait. Elle dit : ‘Je me réfugie contre toi auprès du Tout Miséricordieux. Si tu es pieux, (ne m’approche point).’ Il dit : ‘Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d’un fils pur’. Elle dit : ‘Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m’a touchée, et que je ne suis point une prostituée ?’ Il dit : ‘Il en sera ainsi ! Cela m’est facile a dit ton Seigneur ! Et nous ferons de Lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C’est une affaire déjà décidée ». (Coran – Sourate 19 : Maryam – Versets 16 à 21).

 

2° Mystère Joyeux : La Visitation

 

« Miriâm se lève en ces jours, elle va dans la montagne,

et s’empresse vers une ville de Iehouda

Elle entre dans la maison de Zekhayah et salue Ėlishèba’.

Et c’est, quand Ēlishèba’ entend la salutation de Miriâm,

l’enfant tressaille dans son ventre.

Ēlishèba’ est remplie par le souffle sacré.

Elle crie d’une voix forte et dit :

« Tu es bénie entre les femmes, et béni le fuit de ton ventre !

Pour moi, d’où cela, que la mère de mon Adôn vienne vers moi ?

Oui, la voix de ta salutation est parvenue à mes oreilles ;

et voici, l’enfant tressaille d’exultation dans mon ventre.

En marche, celle qui adhère à la réalisation plénière

de ce qui lui a été dit de la part de IHVH/Adonaï ! »

Et Miriam dit : « Mon être exalte IHVH/Adonaï ;

mon souffle exalte pour Elohîms, mon sauveur,

parce qu’il a regardé l’humilité de sa servante.

Voici, désormais tous les âges me diront : En marche !

Oui, le Puissant fait pour moi des grandeurs, et son nom est sacré.

Son secours matriciel, d’âge en âge sur ses frémissants,

il fait prouesse de son bras ;

il disperse les orgueilleux en l’intelligence de leur cœur.

Il fait descendre les puissants des trônes, mais relève les humbles.

Il remplit de biens les affamés ; et les riches, il les renvoie, vides.

Il soutient Israël, son enfant, ayant en mémoire de le matricier,

comme il l’a dit à nos pères,

en faveur d’Abraham et de sa semence, en pérennité. »

La BibleTraduite et présentée par André Chouraqui

 

3° Mystère Joyeux : La Nativité.

 

« Et c’est, en ces jours, un édit de Caesar Augustus sort

pour recenser tout l’univers.

Ce recensement est le premier, Quirinius étant gouverneur de Syrie.

Ils vont tous se faire inscrire, chacun dans sa ville.

Iosspeh monte aussi de Galil, de la ville de Nasèrèt,

vers Iehouda, vers la ville de David, appelée Béit Lèhèm.

Il est de la maison de David et de son clan.

Il se fait recenser avec Miriâm, sa fiancée, qui est enceinte.

Et c’est, quand ils sont là, les jours de son enfantement se remplissent.

Elle enfante son fils, son aîné.

Elle l’emmaillote et le couche dans une mangeoire,

car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle.

La BibleTraduite et présentée par André Chouraqui

 

4° Mystère Joyeux : la Présentation au Temple.

 

Un des fruits de ce Mystère nous engage à la rencontre directe avec Dieu, sans formalisme et sans formalités sectaires. Dieu, Exalté soit-Il, dit : « Je suis pour Mon serviteur ce qu’il croit que Je dois être, et Je suis avec lui chaque fois qu’il évoque le souvenir de Mon Nom. Ainsi, s’il M’évoque  en  lui-même, je  l’évoque  en  Moi-même. S’il m’évoque auprès d’une assistance, Je l’évoque auprès d’une assistance meilleure encore. S’il se rapproche de Moi d’un empan, Je Me rapproche de lui d’une coudée. S’il se rapproche de Moi d’une coudée, Je me rapproche de lui d’une brasse. Et s’il vient à moi en marchant, J’irai vers lui en accourant. » (« La Citadelle du Musulman » - Shaykh al-Qahtanî – Ed. Tawhid – Page 12)

 

5° Mystère Joyeux : le Recouvrement

 

« Les parents de Iéshoua’ vont chaque année à Ieroushalaïms

pour la fête dePèssah.

Quand il est âgé de douze ans, ils montent selon la coutume de la fête.

Les jours terminés ils reviennent.

Iéshoua’, l’enfabt, demeure à Ieroushalaïms,

et ses parents n’en ont pas connaissance.

Pensant qu’il était dans la caravane, ils vont un jour de route.

Puis ils recherchent parmi leurs proches et leurs connaissances.

Ils ne le trouvent pas.

Ils reviennent à Ieroushalaïms pour le rechercher.

Et c’est après trois jours, ils le trouvent dans le Sanctuaire,

assis au milieu des rabbis : ils les entend et les interroge.

Tous ses auditeurs sont stupéfaits par son intelligence et ses réponses. Quand ils le voient, ils sont frappés. Sa mère lui dit :

‘Enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ?

Voici, ton père et moi, en grande détresse, nous te cherchions.’

Il leur dit : ‘Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne le saviez-vous pas ?

Il faut que je sois en ce qui est de mon père.’

Ils ne comprennent pas la parole qu’il leur dit.

Il descend avec eux et vient à Nasèrèt. Il leur était soumis. »

 

La BibleTraduite et présentée par André Chouraqui

 Desclée de Brouwer – 2012

 

(Extrait de L’AMOUR  ALCHIMISTE

www.nicolas-sylvain.jimdo.com

 

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123website.be
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

24.03 | 18:52
Ma page d'accueil a reçu 4
Vous aimez cette page