RACINES

*

RACINES

 

« L'homme est un singe qui a du linge »

       dit Aragon .

Je ne suis qu'un singe en batiste.

Alors le Ciel m'a recyclé

       en me portant, un jour de rutilant Printemps

       -de 1960, année d'Ecole Primaire-

       dedans l'église de Saint-

Jean-Baptiste,

       à Saint-

Jean-de-Losne.

Mon église préférée depuis soixante années.

Département de Côte d'Or, numéro 21

       (arcane majeure, majestueuse et la plus prometteuse

       « Le Monde »

       du Tarot de Marseille).

Saint-Jean-de-Losne

       -via Saint-Jean-Baptiste-

       m'ouvrit le l’ésotérique écrin où  scintillait l'Or de la Côte

       qui, près de quarante années plus tard,

       me décernait mandat pour « Dijon- la Porte du Monde ».

C'est à l'âge de neuf ans

       (arcane majeure numéro 9 « l'Hermite »)

       qu'extirpé du département du Pendu :

       (39 = 3+9 = 12

       douzième arcane majeure du Tarot de Marseille)

       m'éblouit la petite ville traversée par la Saône.

Elle allait devenir ma Mecque et ma Jérusalem

       bien avant que je prisse en mains les rênes du Mondialisme.

Mais sans ma forêt du Pochon

       -prenant racines sur Maison-Dieu, district de Losne-

Saint-Jean-de-Losne n'aurait pu m'éblouir

       tel un vitrail enflammé, salvateur et mythique.

Ma tête est dans le Ciel

       et mes souliers (pointure 43)

       réclament de fouler terre-à-terre

       la terre où se terrait la prime inspiration du Sylvain que je reste.

2020 – 1960 : soixante années à tâter des terrains,

       à voir couler de l'eau sous bien des ponts ;

       et tant de vanités souffler sur bien des cons !

Soixante années à compter les moutons

       boutés vers l'abattoir des vies manipulées

       -qu'écris-je?-

       des vies mécanisées et des vies divorcées ;

       des vies recomposées avec les restes d'autres ;

       des vies cancérisées pour avoir pensé mal ;

       des vies vendues au vil argent qui agonise...

Cependant que mon « parcours sinueux »

       me faisait éviter ces pièges pour morts-vivants.

Depuis, troupeaux de robots entrevus, vous êtes passés

       -voire trépassés -

       et moi je reste épargné par les foudres divines

       à peaufiner ma vie en préparant l'après.

Je ne crains  pas la tombe qui peut s'ouvrir en trombe.

Vous direz ce que vous voudrez :

       robotisés vous fûtes la proie d'un sacré jeu

       de...qu'on se le dise !

Je poursuis ma portion de temps

       sans chercher à plaire ou déplaire.

Libre penseur (stricto sensu),

       libre-bandeur, libre-prieur ;

       nonobstant je prierai pour vous

-mes ennemis, du Passé et du Présent mourant-

       car également j'apprends à pardonner...

       à ceux que j'ai pu offenser.

Je me dit « mondialiste » mais nuançons le terme !

Le « Monde nouveau » que j'invoque fréquemment

       est un monde lessivé, quasi-rasé et dépeuplé

       après l'Avertissement, le Châtiment du Ciel.

Diacre gallican

(Pais, Printemps 1995)

       je ne renierai pas la France mais me maintiendrai son Prieur

       expectatif et ne me dressant pas

       contre quiconque a d'autres vues sur la venue d'un autre monde.

La France vaincra ; le Ciel l'a décidé.

Et je resterai là pouvant dès lors servir

       son imminent Sauveur qui nous est annoncé.

 

« LES ARBRES HORS DU TEMPS »

www.nicolas-sylvain.jimdo.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saint-Jean-de-Losne (Côte d'Or) au bord de la Saône.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123website.be
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

30.10 | 11:02
Ma page d'accueil a reçu 3
Vous aimez cette page