Nicolas SYLVAIN : UN ARTISAN DES MOTS

Besançon, vue depuis la Citadelle Vauban (Cliché : M° 1"' Nov. 2017)

 

Nicolas SYLVAIN - de son vrai nom Albert-Marie GUYE - est né en Franche Comté (département du Jura, dans la ville de Dole - parents alors domiciliés rue du Val-d'Amour) mais est devenu Bourguignon d'adoption il y a 25 ans, dont 15 de vie passionnée à Dijon. Auteur : contes, nouvelles, essais, poésies, théâtre. Il est au service bénévole des étudiant(e)s francophones des Pays extra-européens, pour la relecture des thèses, mémoires, rapports de stage et tous travaux littéraires. Importante e-bookographie sur : www.nicolas-sylvain.jimdo.com avec "pièces détachées" sur le présent site danois, suivant  le "Communiqué" à destination des étudiant(e)s. Sur Facebook : Nicolas Sylvain.

 

 

DE LA MUSIQUE AVEC LES MOTS.

 

 

Après un début de conteur et de nouvelliste régionaliste (de 1977 à 1980) il découvre par hasard le Roman Inachevé de Louis Aragon. Fulgurante révélation de toutes les musiques que l’on peut tirer de la poésie. Avec une fièvre de stakhanoviste il couvre des pages et des pages de vers, s’initiant à tous les genres.  Dijonnais durant quinze ans, il garde de cette ville la vision d'une « Porte du Monde », tant les rencontres et échanges avec des ressortissant(e)s des pays extra-européens le transforment en le conduisant vers l’aide bénévole aux étudiants francophones des pays extra-européens. Il reconnaît alors dans l'écriture littéraire un simple moyen de communication menant à une utilité plus élevée que la vaine gloriole des coureurs de prix et de décorations factices. Raison péremptoire pour laquelle il ne recherche pas les distinctions Il estime que de telles vanités insultent la mémoire des auteurs et artistes de génie ayant souffert, durant leur vie, incompréhension, hostilité voire persécution de la part de leur entourage. La qualité de la chose écrite prime avant tout pour lui. Mardi 20 Avril 2018 - premier jour du Printemps : retour à la prose avec des nouvelles.

 

 

 

E-BOOKOGRAPHIE (PROSES ET POESIES) :

 

 

Cœur sans Frontière (216 pages dont 37 photos).

Les Arbres hors du Temps (222 pages dont 33 photos)

L’Amour Alchimiste (215 pages dont 33 photos)

Arcades Majeures (223 pages dont 28 photos)

Le Poète, ce Roi (232 pages dont 48 photos)

Le Printemps Triomphant (250 pages dont 62 photos)

Pertinences (228 pages dont 41 photos)

Ephémérides (206 dont 53 photos)

Paraboles (252 pages dont 45 photos)

L’Ermite Extraverti (224 pages dont 60 photos)

Saveurs et Salves de Mots (238 pages dont 70 photos)

Au Fil de mes Heures (234 pages dont 68 photos)

Asuntos Corrientes – Vesontio (240 pages dont 65 photos)

Cahier du Jour Bisontin (180 pages dont 52 photos)

Au Jour le Jour en peu de Mots (202 pages dont 39 photos)

Maintenant et à tout à l’Heure (224 pages dont 71 photos)

Céans (302 pages dont 60 photos)

Easter-Ostern-Pâques (212 pages dont 53 photos)

Rue du Val d’Amour (220 pages dont 60 photos)

19ème Avenue (300 pages dont 77 photos)

Présences électives (302 pages dont 95 d'illustrations & de photos).

Le Retour du Sylvain (300 pages dont 76 de photos).

Cahier du Jour, tome 2 (200 pages dont 26 d'illustrations & de photos).

 

 

LIENS

 

www.nicolas-sylvain.jimdo.com

Facebook : "Nicolas Sylvain".

Médiathèque de l'Hôtel-Dieu, Dole (Jura), 27 Juillet 2017. Crédit photo : Marie-Hélène Lorentz.
Avignon (30 Avril 2014)

 

Collaborations diverses depuis 1977

 

Almanach franc-comtois (Ed. Repp, Lure, Haute-Saône)

Contes et Nouvelles du pays comtois (idem)

Florica revue trimestrielle, de 1983 à 1994

Le Grand Messager boiteux de Strasbourg

La Revue Indépendante (Paris)

Vagabondage (Paris)

L’Idée Libre (Paris)

Le Libre Penseur Vaudois (Suisse)

Die Brücke (Allemagne)

Pomezia-Notizie (Italie)

Courrier International (Roumanie)

O Capital (Brésil).

Dijon, Studea Clos-Morlot (Août 2007)
182 pages - JePublie - Mai 2009
"FLEUR, EN JOUE !"
163 pages - JePublie - Octobre 2009.
LE PRESENT ETERNEL.
Choisey (Jura) Au restaurant (Automne 2009)
Au Wok & Co de Dole (Jura) 27 Juillet 2017.
MATER CASTISSIMA - 110 pqges - DicolorGroupe (2005)
*

MA DIFFUSION SPÉCIFIQUE ALTRUISTE.

 

Les 23 e-books du site allemand JimDo ont été saisis sous Word Starter 2010 ; ils ne peuvent être restitués en l'état que par un ordinateur équipé de ce logiciel. Dans le cas contraire la restitution peut être plus ou moins aléatoire. D'où les extraits diffusés par le présent site danois. Le site allemand JimDo agit donc aussi comme un «conservateur» de bibliothèque archivant les livres afin qu'ils ne se perdent point. Enfin, l'e-book est providentiellement pour moi un brouillon perfectible en prévision de son édition papier. Et, précision administrative indispensable, ces e-books sont périodiquement collectés par un moteur de la Bibliothèque Nationale, ce qui leur octroie d'office un Dépôt Légal. Notons enfin que bien des pages diffusées sur Internet par mes deux sites -allemand et danois, comme par Facebook - sont reproduites dans des revues, des magazines, des journaux, des bulletins, des anthologies et sur d'autres sites ; en accord avec ma politique libérale de reproduction ainsi qu'avec ma seconde devise : « rien à vendre et pas de comptes à rendre ! ». Le Monde Nouveau nous entraîne à des réformes radicales de Communication, notamment au profit de la gratuité de la chose écrite. Ni plumitif stakhanoviste en vue de gains, ni mercenaire à la botte d'un clan de quelque obédience nationale ou cantonale ; je n'écris que lorsque j'ai quelque chose à dire, et lorsque cela me plaît. Etat d'esprit libre extraverti qui devait me conduire à l'aide bénévole que je promeus au profit des étudiant(e)s francophones des Pays extra-européens. Les Lettres conduisent aussi à bien des services au prochain. Amicalement et lucidement à vous !

"Coeur sans Frontière".
Dédicace de "Les Mots perçus" - Collection Florica.

Tél. 06 73 10 53 42

(Tous les jours, de 19h à 21h – heure française).

 

 

 

Quelques-uns des messages reçus...

 

 

 

 

« Rares sont aujourd’hui les poètes qui se donnent la peine de construire leurs vers. Ceux-là dont bien bâtis »

 Jean-François BAZIN – Les Dépêches – Dijon, Juin 1981 (au sujet de « Le Météore », première publication de l’auteur, sous le pseudonyme de Nicolas SYLVAIN).

 
Merci pour votre gentil envoi, je suis toujours à la recherche de beaux textes, et vous félicite pour votre initiative courageuse et de qualité. Bien amicalement.

Annette PAVY (Paris, TF1) 10 mars 1983.

 

...Je suis désolé en recevant votre lettre d'apprendre toutes les difficultés que vous rencontrez dans votre entreprise généreuse dans l'édition associative. J'ai été sensible aussi au sentiment si altruiste, aussi chaleureux que vous exprimez. Aussi je vous envoie l'extrait de l'un de mes ouvrages "Prières pour les prisonniers de Fresnes" - cette page dédiée au Père Avril est parue pour la première fois en décembre 1944...


Professeur Jean BERNARD (Paris) 22 juillet 1986.
 

Merci de votre lettre. Oui, j'imagine bien que le métier d'éditeur de poésie ne doit pas être de tout repos... Avec tous mes vœux de réussite.

Jérôme LINDON (Paris) Editions de Minuit. 23 mars 1987.



Merci pour votre recueil - gage d'un talent prometteur. Tous mes vœux également pour que votre voix continue de rayonner "de l'orage à l'aurore".

Pierre SEGHERS (Paris) 6 octobre 1987.

 

...Je vous remercie de m'avoir présenté votre prochain numéro de Florica Je suis en particulier très sensible à votre projet de rendre hommage à Pierre Seghers...

Jack LANG (Ministre de la Culture) 12 novembre 1987.


...et félicitations pour votre action en faveur de la poésie de qualité !...

Patrick POIVRE D'ARVOR (TF1 Paris) 18 mars 1988.



C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai reçu le volume du "Cahier du Jour". Je me réjouis de l'intérêt que vous manifestez à l'égard de mon Pays. Je vous saurais gré de bien vouloir continuer à mettre, la plus souvent possible, la culture et la spiritualité des Roumains sur le premier plan.

Petre ROMAN - Premier Ministre de Roumanie - Printemps 1992.



C'est un français du tonnerre que vous écrivez, et j'en raffole. C'est fou ce qu'il peut être bougrement bien, votre français ! Tout en respirant les sèves secrètes des arbres de la vie, de cette silva-ae primordiale, vos poésies se nourrissent de l'air du temps, mais le plus pur, comme celui qu'on ne saurait inhaler que sur les hauteurs de Lhassa, sur le toit du monde".

Constantin FROSIN - 1er Vice-Président de la Ligue de Coopération Culturelle Roumanie-France - Printemps 1992.


J'ai reçu le "Cahier du Jour". J'ai été très émue de lire mes premières lettres adressées à toi depuis 1971. Je me suis revue en 1971 à côté de toi. Je me suis revue toute petite fille pleine de rêves, d'espérances, de curiosités... Je revivais mon adolescence et ma jeunesse. Mais où sont mes idéaux d'alors ? Un temps a passé si long, 20 ans, une éternité, et la vie a été si cruelle ! Excuse-moi, mais en relisant notre histoire d'amour, je suis très bouleversée...

Edith R. (Baia-Mare, Roumanie) Hiver 1992


Quelle émotion tu m'as donnée lorsque j'ai reçu ton livre (Cœur sans frontière). Merci beaucoup pour le poème qui porte mon nom ! Le livre me paraît très bon. Si cela t'intéresse de l'envoyer à des éditeurs, des journalistes et des personnes célèbres et internationales, je te communique une liste pour les contacter. Je te joins deux de tes poèmes que j'ai traduits en portugais...

Teresinka PEIREIRA - Toledo, USA. Décembre 2007.
President of the International Writers and Artists Association (IWA) ;

Ambassador and Senator ot the International states Parliament for Safety and Peace ;
Minister of Human Rights for the World Organisation of Indigenous People.


Merci pour le livre "Cœur sans frontière", et merci pour le plaisir de la trouver très bon et original. Cela m'enchante, cette diversité de langues et de thèmes. Il est une contribution importante à la paix, à la liberté et à la poésie. Je suis heureux également qu'il rende hommage à notre chère Teresinka, elle le mérite pour être un étendard de la littérature humaniste. Le "Pauvre don Quichote", en ce monde de cruauté et de violence, est du côté des poètes qui, par leurs jeux de mots, édulcorent la vie. Je te souhaite d'heureuses fêtes de Noël et de Nouvel An pleines de poésie et de musique dans l'âme ! (Traduit de l'espagnol).

Profesor Ernesto KAHAN (Israël)
Director de Epidemiologia - Departamento de Medicina de Familia, Universidad Tel Aviv ;

Presidente Asociacion Israël de Medicos por la Paz ;
Vicepresindete Congreso Mundial de Poetas - Academia Mundial de Arte y Cultura (UNESCO). 2, Januar 2008.


Très cher Poète, avec une grande joie j'ai reçu votre beau livre. La "Fée de Mayence" est un très bon texte ; les poèmes en anglais et en espagnol me plaisent aussi beaucoup. Malheureusement mon français est mauvais ! Cordial merci et plein de bonnes choses pour la nouvelle année ! (Traduit de l'allemand).

Sigrid BECHER (Allemagne, Sankt-Augustin)
Journaliste. 1 janvier 2008


Cher Albert-Marie...Merci de l'envoi de ton dernier bouquin (Cœur sans frontière) que j'ai dévoré. J'ai pris plaisir à relire certains textes, déjà découverts au fil des années, et, surtout, à découvrir du Sylvain-Guye neuf. Toujours les mêmes qualités de style, la même précision, bref, une plume au service d'idées toujours justes. Cela fait plaisir de savoir que l'écrivain en toi ne s'était qu'endormi et qu'il revient sur le devant de la scène !!! Welcome back, puisque j'ai vu que ton recueil est très international et n'hésite pas à franchir la frontière des langues !...A toi, toute mon amitié !

Jean-Paul ALEGRE (Noisy-le-Grand) 13 janvier 2008.
Auteur dramatique ;

Chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres.


J'ai pu écrire également,
Dans ce que j'appelle ma jeunesse,
Doux et tristes poèmes, débuts de romans
Délaissés par ce temps qui nous presse.
Vous m'avez rencontrée alors,
Dans cette période où la créativité
Est abandonnée, avec rimes et accords,
Pour de plus dures futilités.

Quelle fut ma surprise, ah ! je l'avoue,
Lorsque je reçus votre présent,
De découvrir cette part de vous
Inconnue, alors que déjà, je vous estimais tant !

J'admire C
œur sans frontière,
Sa douceur et son humanité,
Le fait de vous déceler derrière
Ces mots, ces vers, ces pensées.

J'ai souri en découvrant
"Un c
œur sans bruit qui veille aussi
Le long des semaines sur d'autres c
œurs
Jeunes et fragiles de ma résidence"...

Et même si d'autres sont concernées
C'était le bon temps,
Dijonnais, qu'avec vous nous avons partagé"...


Céline NGUYEN (Dijon, 2006)


...Je vous réitère ma reconnaissance au nom de la Bibliothèque Nationale, et j'en profite pour vous informer que notre Institution donne suite à votre don de "Cœur sans frontière", afin de favoriser la lecture et de contribuer à l'éducation..."

Marjorie PENA-REYES
Directora - Biblioteca Nacional de Chile
(Santiago, Chili).
 


...les petits biscuits sont bons. Pourtant "Cœur sans frontière" est bien meilleur. Je suis émue. Votre gentillesse me touche...

Betty B. Salon de Coiffure (Dijon, Côte d'Or)



Mon cher, vos écrits me régalent les papilles de l'esprit et font fête à mes neurones à leur lecture. Merci pour ces découvertes. J'adore. Amicalement !

ARMANDIE (16 décembre 2009)
http//armandie-papillonne.over-blog.com



Merci pour votre "Fleur, en joue !". Apparemment, de nombreux pétales, un livre multiforme mais à la démarche unique qui fleure bon la liberté de dire...

Alain BELASSENE - Le Bien Public (Dijon) 21 décembre 2009.


Un grand merci, Albert-Marie, pour votre envoi que je viens d'ouvrir ! C'est le genre de courrier que chacun devrait recevoir chaque jour...Je suis surprise de l'importance du travail d'éveil que vous avez accompli et de la "justesse" de vos écrits. J'ai lu "Bas les masques !" comme vous me le conseilliez, mais je vais très vite lire le tout et faire circuler votre ouvrage. Bravo ! En tout cas. Et le titre "Fleur, en joue !" c'est génial !

Mireille BARANGER - 27 février 2010



Salem ou aleycoum Albert-Marie, merci de m'avoir fait partager tes écrits : ils sont magnifiques et bien rédigés !!!! Comme tu le sais mes parents sont à La Mecque. Je leur ai fait part de ta gentillesse, mon père a fait des invocations pour toi, pour qu'Allah rende ta vie plus belle chaque jour. Sois en sûr, ses invocations vont se réaliser.

Hafsa TAHRI
(Le Blanc-Mesnil) 15 mars 2010
Infirmière-Cadre.

 

Bien cher ami Albert-Marie, je ressens un grand penchant vers toi et tu ne peux savoir combien ton courrier me procure de la joie, car je trouve que tu es poète dans le sang de par ta réflexion et ton écriture. Je suis très intéressé par tout ce que tu me dis et me demandes.

D'ANSELME (Prince Mohamed SELMI) Tunis 20 Mars 2010.

 

J'ai lu "L'Amour alchimiste-no comment!" avec attention et me suis dit que c'était la moindre des choses que de vous faire part de mon sentiment, étant une fan régulière et attachée !

Je crois que ce qui m'a le plus frappé dans ce recueil - peut-être était-ce déjà présent dans les précédents, mais mon esprit n'y a pas prêté attention - c'est la disparité des sentiments qui transparaissent dans chaque écrit. Et c'est ce qui vous ressemble d'ailleurs, même si j'ai découvert certains traits par mails et non durant mon passage au Clos-Morlot.

Il y a le fil conducteur, ce qui semble le plus vous inspirer en ce moment, l'amour, le fort sentiment de paternalisme, notamment pour Noujeiba, mais aussi certaines femmes et filles en général. Puis les revendications, les emportements contre certains types de personnes ! Je ne vous ai jamais vu en parler de vis-à-vis, mais par contre j'ai déjà ressenti cette amertume par écrit, contre certains responsables de X... par exemple. Et en parallèle de tout ça, une certaine fragilité, non pas forcément peur, mais sensation que vous êtes attentif à tout, tout en sachant que la mort ou bien d'autres évènements pourraient entacher les instants présents. Ces différents traits de caractère semblent non pas rivaliser mais se compléter dans ce recueil, au grand plaisir des lecteurs qui y trouvent une vraie personnalité.

Ça me fait plaisir que vous continuiez à écrire, je craignais de ne voir trop souvent une date assez éloignée, inscrite en bas des poèmes, mais au vocabulaire et au contenu de certains non datés, je soupçonne une inspiration récente. "Bonne Continuation !" est de mise, même si je ne doute pas du "bonne" ! Affectueusement !

Céline NGUYEN 18 Octobre 2010.

 (Saône-et-Loire) dédicataire de "Fleur, en joue !" et préfacière de « L’Amour alchimiste ».

 

Qui aime bien châtie bien, et votre plume s’abreuve autant à la psychologie comportementale qu’à l’invention de modes de prospection, innovant dans l’instantanée liberté.

Georges DESANVERS (Bruxelles) 19 Février 2014.

 

 « Voyages en pays de détresse » (du « Poète ce roi ») me concerne. Et moins de vingt années après votre présence en Allemagne, le Mur est tombé. Roumanie de Ceausescu, Hongrie oppressante et Berlin de 1971 : vos vingt ans ont connu des fortes pages en préparation de ce « Monde nouveau » que vous citez.

Ute MEISTER (Berlin) 21 Mars 2014.

 

Pragmatique option que celle choisie pour nous présenter des livres numériques en réplique exacte des livres papier...

Arnaud DUCHASSEY (Lyon) 18 Juin 2014.

 

En peu de mots vous suggérez, vous rappelez, vous conduisez ou vous reconduisez aux sources, aux guides, aux maîtres pour une reprise en main de l’esprit, de l’âme, ou simplement au besoin d’une Culture digne de ce vocable : François Couperin, Piron, Sartre, et la très inquiétante  Notre-Dame de La Salette.

Océane de VEZOURS (Paris) 15 Août 2014.

_______

 

Since spring 2006, and by invitation of his president Teresinka Pereira, I am member of the IWA. This great lady of the international humanistic literature has all my affectionate regard and my recognition. In this first day of the summer 2014, I again use my literary pseudonym “Nicolas SYLVAIN”, created in 1977. In order to confirm my interest for the existentialism of Jean-Paul Sartre. And to affirm, again, my motto :  “without label and border”. I received from IWA, in 2006, the distinction of the best  short story of year, for: “Les Entrailles de Gisors”.

Besançon, Saturday, June 21, 2014

IWA was founded in 1978, and is still changing. The goal of IWA is to promote understanding, friendship and literature/art exchange in the five continents. We are concerned about war, ozon and soil depletion, pollution, racism, sexism, human rights violation, homelessness, AIDS.

We support the rights and freedoms in the Universal Declaration of Human Rights for all people, everywhere. We value: respect for and comprehension of all cultures and ethnic traditions; freedom of speech and diversity within the bounds of a just world. More fundamental that freedom of speech and diversity we value the rejection of racism, sexism, tribalism and ageism. We promote creative and critical think in literature and art. We defend reason, science, freedom of inquiry, and ethical alternative. IWA recognize the value and pay homage to great creators who are anonymous.

The International Writers and Artists Association has the custom to reward great writers and artists of the world. IWA has many distinguished members as Marquis K. Vella Harber, SOSJ Gran Prioe International and Head of the Executive of the Supreme Council of the Sov. Order of Saint John of Jerusalem (Malta); Prince Waldemar Baroni Santos (Brasil), Don Ciro Punzo, Prince of Cnosso and Manzanille Italy); Lord Viktor Busà, President of the International states Parliament for Safety and Peace; Prince Dom Duarte Nuno João Pio de Orleães e Bragança, of Portugal; Dr. Denis Kelleher Muhilly, President of the American International University; Dr. Fernando Henrique Cardoso, former President of Brasil (1994-2002), Dr. Aécio Neves, (Governor of Minas Gerais), and famous writers as Frei Betto (Brazil), Noam Chomsky, Toni Morrison, Nobel Prize in Literature, and Pete Seeger (USA), Isabel Allende (Chilie), Rigoberta Menchú (Peace Nobel Prie in 92, Guatemala), Fidel Castro (Cuba).  Among the immortas: Marcel Marceau (France), Carlos Drummond de Andreade (Brazil), Alberto Moravia (Italy), Ella Fitzgerald (USA), Eugene Ionescu (Romania), Jorge Guillén and Francisco Garcia Pavón (Spain), Juan Carlos María Onetti (Uruguay), Augusto Roa Bastos (Paraguay); Juan Rulfo (Mexico), Ernesto Sáto, Julio Cortázar and Manuel Puig (Argentina), Marguerite Duras (France), Melina Merkuri (Greece) and many others, about 1640 associates in 137 countries, in five continents of the world.

Teresinka Pereira, President

Ambassador at Large of the International States Parliament for Safety and Peace,

Member of the American Civil Liberties Union,

Member of the Council for Secular Humanism,

Member of the United Nations Assoc. USA and the Business  Council for the United Nations.

http://internationalartistwrittersassociaiton.blogspot.com/

 

... Eres una persona de bellos sentimientos y un extraordinario poeta. Gracias por estar en mi mundo. TQM

Noris ROBERTS (Caracas, Venezuela).

 

J’ai l’impression d’avoir souvent emprunté vos poèmes, avec votre signature, je les ai toujours trouvés beaux et poétiques. Je vous en remercie. Aucune idée de commerce derrière mon blog, juste la beauté que je croise.

Bonne soirée.

www.joiedesmots.com

 

Bonne année 2016 à vous aussi M. Guye. Les années passent bien vite mais les souvenirs restent intacts. Dijon , le Clos Morlot et son généreux intendant resteront dans mon cœur . Merci pour la chaleur humaine que vous dégagez et dont nous avions besoin durant ces hivers dijonnais parfois rudes . Bonne continuation et à bientôt !

Fritz MOUNSAMY (Guadeloupe, 10 Janvier 2016) 

Fontaine-lès-Dijon, 28 Septembre 2017.
"Coeur sans Frontière", version papier 2006 à la Médiathèque de l'Hôtel-Dieu de Dole.